licenciée pour s’être trop connectée à Facebook

La cour d’appel vient de valider le licenciement d’une Angloye. En cause : ses connexions très fréquentes sur les réseaux sociaux pendant ses heures de travail.

 

A lire sur le site internet du journal Sud-Ouest

Leave a Reply