Peut-on tout confier à Google ?

Un dossier intéressant qui analyse et développe les risques liés aux moteurs de recherches et à leurs possibilités, au stockage des données et aux mots-clés. Google sur la sellette…

« la règle du jeu, en économie de marché, est le développement perpétuel. La croissance ad libitum. Google l’a mieux compris que quiconque. Son essor est une histoire en trois actes. Acte I : l’entreprise indexe et organise l’espace public directement accessible à ses algorithmes, c’est-à-dire principalement le Web. Acte II : la société entreprend d’indexer et de conserver des éléments de la sphère privée, c’est-à-dire courrier, documents divers, etc. Acte III : Google construit l’information qui n’existe pas pour l’indexer et la rendre searchable – ou « recherchable ». Google s’offre un satellite pour améliorer Google Earth. Google parcourt et photographie toutes les rues des grandes villes du monde pour proposer Google Street View. Google investit dans une société qui offre un service d’analyse du génome

Google fabrique, pour l’indexer, l’information qui n’existe pas encore. Des grands espaces de la géographie terrestre aux réarrangements infinitésimaux des nucléotides de notre patrimoine génétique, le spectre des données conservées et compilées par Google semble devoir s’étendre indéfiniment. Une « bulle » dont on pourrait craindre qu’elle n’éclate un jour : la chose est à la mode ».

Lire l’article sur LeMonde.fr

Laisser un commentaire

CNSP-ARP - CHAMBRE PROFESSIONNELLE DES DETECTIVES PRIVES FRANCAIS © 1999-2017 Frontier Theme